Rencontre avec les forçats du soufre au Kawah Ijen

Bonjour tout le monde !

Appelé le volcan vert, le Kawah Ijen culmine à 2400m.

Vert ?  A cause de son lac vert émeraude, dans lequel il ne faudrait pas tremper sa main....

Volcan au repos mais plein de petits soubresauts depuis 2003, qui peuvent empêcher d'aller respirer sa fumée pleine de soufre et surtout retirer le salaire de ces dizaines de bougres qui extraient le soufre (utilisé pour le raffinage du sucre de canne...)

C'est grâce à ce travail qu' ils survivent.

Si l'on mécanisait l'extraction...

ils seraient les premiers à s'y opposer.

Pour quelques milliers de roupies (250/kg exactement) ils parcourent 20 km avec 60 à 120 kg de soufre répartis dans deux paniers en suspension sur les épaules.

Pour s'en sortir, ils font 2 rotations par jour.

Il faut monter jusqu'au bord du cratère, puis descendre dans la fumée, remplir les paniers de soufre solide, remonter jusqu'au camp, effectuer le pesage et redescendre jusqu'à la coopérative !!!

Sans rien sur les épaules, nous descendions cette pente plus vite que nous le souhaitions...

Imaginez avec 120 kg, des bottes trop grandes, des tongs ou pieds nus ....

Copie_de_P1060021

Vue du haut du cratère

P1060030

descente vers l'extraction

P1060035

dans les fumerolles

P1060038

remplissage des paniers

Copie_de_P1017648

Après avoir remonté la pente raide, pesage des paniers. Dans la cabane, un contrôleur note le poids de chacun.

Copie_de_P1017642

Dans la descente avec les paniers... Certains présentaient des abcès durcis aux points d'appui du bambou.

Ces jeunes avaient réussi à avoir des baskets.

Et en France, avez-vous remarqué, on se plaint tout le temps...

A tout bientôt !

 Rejoignez moi tous les jours sur les réseaux sociaux sous le pseudo Mireilleover60 pour plus de partages !